COMMUNIQUÉ DE PRESSE 11 Septembre 2017

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 11 Septembre 2017

COUP D’ENVOI DE LA 2ème EDITION DU SOMET CLIMATE CHANCE,

Agadir accueille les acteurs NON ETATIQUES du climat

Agadir, lundi 11 Septembre 2017 – Ouverture de la 2ème édition du Sommet Climate Chance, en présence de Patricia Espinosa, Secrétaire générale de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCCC) et avec la participation de plus de 5000 personnes du monde entier

  • « Votre rôle est crucial, et c’est pourquoi ce sommet est si important » a déclaré Patricia Espinosa, Secrétaire Générale de la Convention Cadre des Nations unies sur les Changements Climatiques, dans son discours inaugural.
  • Matt Rodriquez, Secrétaire d’état à la protection environnementale de Californie était également une des personnalités clé de la plénière d’ouverture. Sa présence démontre la mobilisation importante et effective des acteurs non-étatiques des Etats Unis.

C’est à Agadir que s’est ouverte, ce lundi 11 septembre, la deuxième édition du Sommet Climate Chance, le rendez-vous le plus important des acteurs non-étatiques du climat pré COP23.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté Le Roi Mohamed VI et co-organisé conjointement par le Conseil Régional Souss Massa et l’association Climate Chance, ce Sommet réunit toutes les composantes de la communauté internationale du climat, avec 400 intervenants et plus de 5000 participants venant de 80 pays à travers le monde.

Patricia Espinosa, Secrétaire Générale de la Convention Cadre des Nations unies sur les Changements Climatiques (CCNUCCC) s’est adressée aux participants du sommet, lors de son discours inaugural en affirmant « votre rôle est crucial, et c’est pourquoi ce sommet est si important ». Appelant à la mobilisation de tous, elle ajoute « Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour changer la réalité climatique. »

Brahim Hafidi, Président du Conseil Régional Souss Massa s’est réjoui de l’organisation de la 2ème édition du Sommet Climate Chance par sa région. Il a ajouté : « J’espère qu’il sera une occasion pour booster l’engagement des acteurs non gouvernementaux marocains et africains dans la dynamique internationale de lutte contre le dérèglement climatique. Conscients de ces défis, le Conseil a entrepris plusieurs actions et a été la première collectivité territoriale a avoir lancé son plan territorial de lutte contre le changement climatique… »

La plénière d’ouverture, placée sous le thème « 2 ans après l’accord de Paris : où en est-on de sa mise en œuvre ? », a permis de répertorier les actions mises en œuvre depuis la signature de l’accord et d’en dresser le bilan. Cette séance a été marquée par de fortes interventions. Ainsi, et dans son allocution, Ronan Dantec, Sénateur et Président de l’Association Climate Chance, a affirmé que « Face à l’urgence climatique, nous n’avons déjà plus le temps de la colère, nous n’avons que le temps de la coopération ». Salaheddine Mezouar, Président de la COP 22, a rappelé pour sa part que « La cause climatique est la seule cause noble qui concerne toute l’humanité dans son ensemble et Climate Chance offre la possibilité aux acteurs non étatiques de se rassembler. »

La plénière d’ouverture accueillait aussi, à côté des représentants de tous les grpupes majeurs non-étatiques, Deo Saran, Ambassadeur Climat des îles Fidji, Etat organisateur de la COP23, Brigitte Collet, Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique de la France, Hakima El Haité, Championne de Haut Niveau pour le Climat et Matt Rodriquez, Secrétaire d’état à la protection environnementale ; dont la présence, aux côtés d’une délégations d’autres participants américains, démontre la mobilisation grande et effective des acteurs non-étatiques des Etats Unis, et leur engagement dans le cadre de l’Accord de Paris et Marrakech Partnership.

La première journée s’est poursuivie par la tenue de plusieurs focus, fora et tables rondes, notamment sur les flux de financement pour une action climatique locale, le climat et l’action religieuse et smart cities et villes nouvelles.

La journée du 12 septembre sera, quant à elle, consacrée aux élus locaux et à l’action en Afrique. Un des moments forts de cette 2ème journée sera la plénière thématique « les villes africaines face au défi climatique » et la présentation de l’appel des maires et élus pour la mobilisation des acteurs non-étatiques du continent. Hakima El Haité, championne de haut niveau pour le climat, déclarait que « L’Afrique n’est pas séparée du monde. Il est clair que, pour la protéger, il faut que tous les Etats accélèrent leur transition bas carbone à l’échelle mondiale».

Contacts Media:

  • Khaoula El Idrissi Essebtey – kie@tnk.ma – 00212 6 20 38 31 77
  • Khadija Idrissi Janati – ijk@tnk.ma – 00212 6 19 742 752

Partenaires Institutionnels

SPONSORS